AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'un apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belina
Aspirante


Nombre de messages : 573
Age : 18
Localisation : Limoges (Comté du Limousin et de la Marche)
Date d'inscription : 27/02/2012

Mon personnage
Force:
96/255  (96/255)
Intelligence:
48/255  (48/255)
Charisme:
44/255  (44/255)

MessageSujet: D'un apprentissage   Mer 21 Nov 2012 - 20:28

La jeune Belina regarde la stèle nouvellement dressée (cf sujet à côté dont je mettrai le lien plus tard). L'observation est longue pour la jeune fille, mais pourtant, elle ne comprend pas. Pherea lui a expliqué que cette stèle regroupe les noms des Blanches disparues, en hommage pour les générations présentes et futures. Justement, elle fait partie de cette génération future, et se trouve dans l'incapacité de connaître ne serait ce que les noms de ces Grandes Soeurs.
La situation est dérangeante pour la jeune fille. C'est décidé ! Elle va chercher Pherea et apprendre à lire ! Tant qu'à y être elle apprendra à écrire, ça peut servir.

La voilà partie au trop vers la Commanderie. Pherea ! lance-t-elle en la trouvant Tu m'apprends... à comprendre les parchemins ? Tu sais, tout les petits dessins... comme sur la stèle là bas. indique l'enfant en pointant l'endroit où est dressée la stèle et en l'entraînant.

, montre-t-elle, tu vois, moi... je ne sais pas ce qu'il y a de marqué là... et... elle regarde la stèle, puis Pherea, puis le sol, et enfin son regard pétillant se retourne vers la Scribe. J'aimerai bien savoir lire !
Revenir en haut Aller en bas
Pherea
Historienne en Chef


Nombre de messages : 3733
Date d'inscription : 11/11/2008

Mon personnage
Force:
255/255  (255/255)
Intelligence:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: D'un apprentissage   Jeu 22 Nov 2012 - 0:35

Enfin la stèle Blanche était dressée !

Pherea avait remué ciel et terre pour faire naitre ce projet ! Au sens strict du terme : terre car elle avait du retourner toute la Commanderie pour trouver les noms, les dates, les lieux, les faits d’armes, les exploits, les rangs, les fonctions… et ciel, car elle avait du user de ce pouvoir immense qu’offre les bâtisses hantées : interroger les murs pour parer aux oublis des récits papiers, préciser les destinées de chacune… Un long travail digne de la Mméria qu’elle représentait pour qu’enfin, non sans la complicité de nombre de ses sœurs, la stèle trouve sa place !

L’œuvre achevée des mains de Manon trônait désormais bien en vue dans la Commanderie. Ce qui n’avait pas échappé aux yeux de mini-Blanche, la plus jeune des petites-sœurs de l’Ordre, qui trouva là un très bon support à ses fins d'apprentissage.

Pherea ! Tu m'apprends... à comprendre les parchemins ? Tu sais, tout les petits dessins... comme sur la stèle là bas.

La Scribe Adjointe mais avant tout la Blanche n'a d'autre choix que d'accorder à la gamine les longues heures de cours qui vont suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Belina
Aspirante


Nombre de messages : 573
Age : 18
Localisation : Limoges (Comté du Limousin et de la Marche)
Date d'inscription : 27/02/2012

Mon personnage
Force:
96/255  (96/255)
Intelligence:
48/255  (48/255)
Charisme:
44/255  (44/255)

MessageSujet: Re: D'un apprentissage   Jeu 22 Nov 2012 - 10:39

Gamine entraînant son ainée. Jeune Aspirante avec une envie d'apprendre plus forte que pas mal d'autres choses, comme cette envie de jouer qui la prend encore de temps à autre, mais elle se soigne.

La stèle, un lieu presque magique pour l'enfant. La guerrière aveugle, elle a peut-être son nom dessus. Une légende qui devient vérité, instant hors du temps pour la jeune Aspirante.

Phe... dis, c'est les noms des Blanches là dessus ? il est où le tient ? ah mais non, le nom des Blanches disparues on t'a dit ! Ecoute un peu ! Euh... non tu es pas dessus, toi, puisque tu es là. grimace-t-elle en se reprenant.

Tu me dis ce qui a d'écrit ? Les petits yeux pétillent. Elle va apprendre à lire. Peut-être un jour elle pourra même apprendre à Martin, et à Ignace, ses anciens amis, quoique l'un est trop rêveur et l'autre trop insouciant pour ça.

Elle écoute Pherea très sérieusement, tentant de se remémorer les sons et de les attacher aux signes.

C'est laquelle la guerrière aveugle ? demande-t-elle enfin après un long moment passé à plisser les yeux pour tenter de mieux les imprégner de ces étranges symboles appelés lettres.
Revenir en haut Aller en bas
Pherea
Historienne en Chef


Nombre de messages : 3733
Date d'inscription : 11/11/2008

Mon personnage
Force:
255/255  (255/255)
Intelligence:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: D'un apprentissage   Lun 14 Jan 2013 - 0:46

Pherea fait installer l’enfant face à la stèle et se tient près d’elle. Elle lui réexplique l’utilité du monument, du pourquoi elle n’a pas son nom gravé dessus mais comme elle serait fière qu’il le soit un jour, du symbole de cette stèle. Et puis, face à la pressante demoiselle qui pose les questions plus vite qu’elle ne peut lui apporter les réponses, elle prend ce ton solennel qui impose le respect et dit :

Si tu veux apprendre à lire, il faut d’abord apprendre à écouter.

De reprendre son monologue sur la stèle avant d’allier histoire et apprentissage de la lecture.

Commençons par les lettres.

Elle s’avance vers la stèle et, telle une maitresse d’école à coté de son tableau noir, s’attaque à l’alphabet en désignant les lettres gravées :

La première est A comme Alixe, et de pointer la lettre et le mot. Alixe était Ecuyère lorsqu’elle nous a quitté. C’était en 1458. Je m’en rappelle encore, c’était à l’arrivée d’une autre Alix, une aspirante, une gourmande de première ! Disparue elle aussi.

Avant de se laisser emporter par le temps, la fée replonge dans sa leçon. Elle fait signe à l’enfant :
Viens donc me désigner tous les A que tu vois sur la stèle.
Une fois l’exercice réussi, la fée enchaine :

Passons au B ! Facile ! C’est comme Belina ! Comme Blanche aussi ! Il y en a un gravé ici, au milieu d’un nom, saurais tu le retrouver ?

Elle amorce sur la tragique fin de Malicia Chiabrena, brûlée vive dans les écuries de la Commanderie alors que Pherea n’était qu’une toute jeune Blanche. Elle raconte alors le lourd chantier de reconstruction et les souvenirs qu’elle a d’Atalante, l’éternelle aspirante qui a bien grandi depuis.

Au C !

Et la leçon s’enchaine, entre apprentissage pour l’enfant et réminiscence pour l’adulte. Cette mémoire est primordiale pour la fée, qui tente de transmettre là une autre leçon : celle de l’Histoire.
Elle aborde le passé de l’Ordre, la Guilde des Amazones, par le souvenir d’Eowin et de Chloé. Mais pressée par la jeune fille en mal de lecture et non de conte, elle doit écourter non sans omettre de lui faire promettre de l’écouter un jour lui parler plus longuement de la naissance de l’Ordre.
A la lettre M cependant, Mnéméria reprend le dessus sur la tutrice pour s’attarder sur Margaux : fine Muse, grande Blanche, puis Mysouris.

C’était elle la guerrière aveugle. Ecuyère de statut, toujours accompagnée de son fidèle compagnon à poil. Le sourire qui se dessine sur les lèvres de l’Esquire disparait brusquement dans un frisson. Elle récite :

Il reste une souris,
Dans le cœur de chats noirs
Dans le cœur d’un chien gris
Et dans un blanc manoir.

Tu liras ses lignes de par-dessus ma tête car flotte ton esprit en notre commanderie, comment ton âme pourrait-elle quitter ses murs ? Je t’ai senti un jour d’adoubement, je te sentirai encore quand viendra le moment car

Il est une souris,
Dans le cœur de chats noirs
Dans le cœur d’un chien gris
Et dans un blanc manoir.

Une souris qu’on ne pourra oublier. Une souris sage qui savait s’amuser. Une souris Blanche, simplement aimée.


La mémoire de la Mnéméria était bien étrange parfois. Elle était capable de se rappeler de détails si lointain mais si précis tandis qu’elle était incapable de reconnaitre les gens de la Haute au détour des chemins, leur nom ou même leur fonction…

Tu sais qu’elle hante encore la Commanderie ? Mais ne t’inquiète pas, elle veille sur nous, toutes.

La fée sourit de nouveau avant que l’enfant ne lui demande…*

*je peux modifier la fin si nécessaire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Belina
Aspirante


Nombre de messages : 573
Age : 18
Localisation : Limoges (Comté du Limousin et de la Marche)
Date d'inscription : 27/02/2012

Mon personnage
Force:
96/255  (96/255)
Intelligence:
48/255  (48/255)
Charisme:
44/255  (44/255)

MessageSujet: Re: D'un apprentissage   Mar 15 Jan 2013 - 16:19

L'enfant a à peine terminé de poser ses questions que la leçon commence.
Si tu veux apprendre à lire, il faut d’abord apprendre à écouter. lui déclare Pherea d'une voix docte. La jeune fille la regarde penaude et hochant la tête. Elle écoutera donc.

Commençons par les lettres. indique la professeur en commençant par lui présenter le A, de Alixe avant de lui parler de la sus-nommée et de passer à l'exercice pratique : "trouver les A"

L'enfant ne dit mot, mais se plie à l'exercice. Des A, il y en a dans Malicia Chiabrena, Elliandra, Cannelle, et ainsi de suite, chaque Blanche mise à l'honneur sur cette stèle possédant un A est désigné du doigt par la jeune recrue.

Les lettres passent et ne se ressemblent pas, la suivante est la sienne, enfin celle qui débute son nom à elle. Une fierté soudaine se fait sur le visage de la jeune Belina quand elle déclare : Dans mon nom, y en a aussi un, de A !. Puis, elle montre le B contenu dans le second nom de la liste.

La leçon se poursuit, un peu de lecture, un peu d'histoire. L'enfant écoute, sentant que la Commanderie est bien plus âgée qu'elle le pense du haut de ses jeunes années. Le regard se posant sur Pherea est emplit d'émotions en découvrant ainsi un passé pas toujours des plus heureux de la vie parmi les Blanches.

Au C ! continue le professeur du jour, puis les lettres s'enchainent de plus en plus vite en une joyeuse farandoles de souvenirs rapportées par la Fée. Du début de l'Ordre à nos jours, tout y passe, au fur et à mesure des lettres qui s'égrainent.

Lorsque la lettre M est atteinte, la jeune Belina découvre un autre talent de son ainée. Le souvenir de la guerrière aveugle est déclamée en quelques mots que l'enfant reprend.

Il est une souris,
Dans le cœur de chats noirs
Dans le cœur d’un chien gris
Et dans un blanc manoir.


La joie pétille en ses yeux. Une légende, un conte, une histoire pour enfant trouve ici, ce jour, sa vraie place dans l'Histoire du monde, ou du moins de son monde à elles deux : la Commanderie !

Avant que l'enfant ne parle, Pherea explique que la guerrière aveugle hante les murs de la Commanderie, qu'on peut l'entendre les jours de grand vent, à ce qu'on dit. Mais heureusement, c'est un esprit qui veille sur cette demeure tant aimée. Ouf. Belina ne fera donc pas de cauchemars ce soir dans son lit en y repensant.

Un sourire s'affiche sur le jeune visage. M, c'est comme dans Merci, non ? demande-t-elle. L'exercice n'est pas terminé, la lecture, sans parler de l'écriture, demandera encore un long apprentissage, ce n'est pas une raison pour ne pas remercier le professeur bénévole.

Le reste de l'alphabet se poursuit au fil des noms.
Revenir en haut Aller en bas
Pherea
Historienne en Chef


Nombre de messages : 3733
Date d'inscription : 11/11/2008

Mon personnage
Force:
255/255  (255/255)
Intelligence:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: D'un apprentissage   Mar 12 Fév 2013 - 23:47

Et la leçon se poursuit, de lettre en lettre, de mot en mot, d’histoire en histoire.

Des histoires, la fée en a beaucoup à conter sur cette commanderie, cet Ordre qui compose aujourd’hui et depuis si longtemps déjà l’entièreté de sa vie. Alors la Scribe Adjointe parle encore longuement de feue son amie la souris, de sa disparition tragique à laquelle elle a assisté impuissante, de Lucie et son courage durant cet accident stupide… Belina semble particulièrement intéressée par cette histoire. Mais l’Esquire n’oublie pas son objectif premier : apprendre à lire à la demoiselle. C’est que pour pouvoir suivre les enseignements de la chevalerie, il faut commencer par là !

L’alphabet s’enchaine donc jusqu’au Z de Zya, avec une belle présentation de cette Cap inoubliable.
L’aspirante est toujours aussi attentive, jusqu’au dernier mot de sa tutrice d’un jour.
Pourtant la leçon s’arrête à cette dernière lettre, faute de mieux ! A moins que…

Voilà, nous en avons terminé pour l’alphabet ! Et pour une infime partie de l’histoire de l’Ordre !
Il va te falloir réviser tout ce que nous avons vu et travailler, travailler dur pour te mettre à niveau.
Il va falloir apprendre ensuite les syllabes, puis les mots… Il faudrait pour cela trouver un ouvrage sur lequel t’appuyer, à moins que tu ne veuilles venir travailler dehors devant cette stèle chaque jour ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'un apprentissage   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'un apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide apprentissage combinaisons
» Un forum d'apprentissage du japonais grâce aux génériques des Animes
» [Illustrator] tutoriel d'apprentissage
» Session d'apprentissage de D&D
» En soif d'apprentissage , une jeune femme motivée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre de la Dame Blanche à l'écu Vert :: L'entrée et les abords de la commanderie-
Sauter vers: